Dernières Nouvelles

16ᵉ Édition du Festival National du Théâtre Professionnel d’Alger

16ᵉ Édition du Festival National du Théâtre Professionnel d’Alger

Le Festival National du Théâtre Professionnel d’Alger (FNTP) est un événement annuel qui célèbre le théâtre en général dans toute sa diversité. Cette année, la 16ᵉ édition du festival promet d’être un événement mémorable, rendant hommage à la fois aux piliers du théâtre algérien et aux talents émergents. Le festival, qui se tiendra du 23 au 31 décembre 2023, est dédié à Sid Ahmed Agoumi figure emblématique du théâtre et du cinéma en Algérie. Sa contribution inestimable à la culture algérienne fait de cette 16ᵉ édition du FNTP une opportunité unique de célébrer son héritage. À l’approche du lever de rideau sur le festival, l’excitation monte, annonçant une célébration du patrimoine culturel algérien sans pareille.

Dans les grandes lignes, Sid Ahmed Agoumi artiste aux multiples facettes et ancien directeur de Théâtres national algérien. Il a exploré un vaste répertoire artistique, s’exprimant aussi bien en arabe qu’en français. À la fin des années 90, il a choisi la France comme terre d’accueil pour donner une nouvelle impulsion à sa carrière, marquant ainsi le début d’une trajectoire professionnelle des plus enrichissantes. Tant sur les planches du théâtre avec des œuvres de Pirandello, Koltès, et Alloula, que sur le grand écran aux côtés de réalisateurs tels que Dominique Cabrera et Djamel Bensalah. Sa brillante performance dans “Les Diseurs de Vérité” de Karim Traïda lui a valu le prestigieux prix d’interprétation masculine à la Mostra de Valencia.

Une compétition artistique mettant le théâtre à l’Honneur lors du 16ᵉ fntp :

Le festival local du théâtre professionnel, n’a pas était aussi en ébullition quand fin 2023 avec la participation de plusieurs théâtres régionaux pour une compétition qui s’annonce acharnée, chacun présentant des pièces de leur création qui reflètent leur identité unique. Le Théâtre national algérien (TNA), par exemple, présentera ‘Le Banquet’, une œuvre remarquable mise en scène par Faouzi Benbrahim et adaptée par Ali Abdoune. D’autres théâtres régionaux, tels que ceux de Skikda, Constantine, Souk Ahras, Annaba, et Biskra, rivaliseront pour décrocher les prix convoités dans différentes catégories. Cette compétition promet d’être un véritable festin pour les amateurs de théâtre, offrant une variété de performances qui mettent en valeur le talent et la créativité du théâtre algérien.

  • Le Théâtre régional de Skikda présentera la pièce « Taht El Hissar » (sous état de siège), dirigée par Karim Boudechiche basée sur un texte extrait de l’œuvre, « Il n’y a pas de hasard » (1973) du défunt Djamel Amrani.
  • Le Théâtre régional de Constantine sera en compétition avec « Istirahat mouharijin » (la pause des clowns), dirigée par Wahid Achour basée sur un texte de Noureddine Abba.
  • Le Théâtre régional de Souk Ahras participera à l’événement avec «le camp» dirigé par Seifeddine Bendar basé sur un texte de Djallal Khechab.
  • Le Théâtre régional d’Annaba participera à la nouvelle édition avec la pièce « Le barbier de ichbilia » de Boukhari Hebal, adaptée de l’œuvre du dramaturge français Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais.
  • Le Théâtre de Biskra concourra avec « Aïchou » dirigé par Azzouz Abdelkader basé sur un texte de Akbaoui Cheikh.
  • La pièce « Thawra » (Révolution) du Théâtre régional de Sidi Bel Abbés, dirigée par Abdelkader Djeriou une adaptation textes de Kateb Yacine, à savoir « Le cadavre encerclé » et « Les ancêtres redoublent de férocité », participera à la 16ᵉ édition.
  • La pièce, « Trab ledjnoun » (terre de Djinns), du Théâtre régional Mahfoud-Bendhina de Bechar mise en scène par Mokhtar Hocine, basée sur un texte de Hichem Bousehla.
  • La pièce « Seffar » écrite et dirigée par Haroun Al Kilani et produite par le Théâtre régional de Laghouat.

La scène nationale met en avant les nouveaux talents, accueillant non seulement les théâtres régionaux, mais également des coopératives et des associations prometteuses. Trois d’entre elles se démarquent particulièrement : ‘Chemma d’Origine’ de l’association Chemâa de Constantine, ’45-60′ de l’association El Moudja de Mostaganem, et ‘Nezhaw Fel Harb’ de l’association culturelle Numidia de Bordj Bou Arreridj. Ces créations, puisant dans la richesse du patrimoine culturel algérien local, offrent une perspective nouvelle et une bouffée de créativité. Elles mettent ainsi en lumière les talents émergents de la scène nationale, démontrant ainsi que le théâtre algérien est un cocon fertile d’innovation et de créativité. Cette compétition offre une opportunité à ces artistes en herbe de se faire connaître et d’inspirer d’autres à emboîter le pas.

le programme en détail pour la 16ᵉ édition du festival du théâtre professionnel :

programme en détail pour la 16ᵉ édition du festival du théâtre professionnel :
  • 22 décembre à 19h00 : Cérémonie d’ouverture officielle du festival.
  • 23 décembre à 19h00 : Ichou, par Abdelkader Azzouz pour le Théâtre régional de Biskra.
  • 24 décembre à 15h00 : Trab El Djnoun, par Hocine Mokhtar pour le Théâtre régional de Béchar.
  • 24 décembre à 19h00 : Istirahat El Mouharidjine, orchestrée par Wahid Achour pour le Théâtre régional de Constantine.
  • 25 décembre à 15h00 : Chemma d’origine, par Abdeldjalil Nedjaï pour l’association Catharsis de Constantine.
  • 25 décembre à 19h00 : Yawm Qabl El Qiyama, par Mohamed Frimahdi pour le Théâtre régional de Mascara.
  • 26 décembre à 19h00 : The Banquet, par Faouzi Benbrahim pour le Théâtre national algérien.
  • 27 décembre à 19h00 : El Mouhtachad, par Sif-Eddine Bendar pour le Théâtre régional de Souk Ahras.
  • 28 décembre à 15h00 : Safar, par Haroun El Kilani pour le Théâtre régional de Laghouat.
  • 28 décembre à 19h00 : Le Barbier de Séville (Halaq Ichbilia), par Habal El Boukhari pour le Théâtre régional d’Annaba.
  • 29 décembre à 15h00 : Africa de Abderahman Kaki, par Adel Touil pour l’association culturelle El Maouja de Mostaganem.
  • 29 décembre à 19h00 : Taht El Hissar, par Karim Boudchich pour le Théâtre régional de Skikda.
  • 30 décembre à 19h00 : Révolution, par Abdelkader Djeriou pour le Théâtre régional de Sidi Bel Abbès.
  • 31 décembre à 19h00 : Nezhaou Fel Harb, par Hatim Zouam pour l’association culturelle Numidia et cérémonie de clôture.

Ateliers de Formation et Hommages Mérités : Des Opportunités pour les Passionnés de Théâtre

Le 16ᵉ festival national du théâtre professionnel ne se limite pas à la mise en valeur des pièces théâtrales. Il propose également des ateliers de formation animés par des artistes renommés. Fethi Kafi, par exemple, partagera son expertise en écriture dramatique, tandis que Haidar Benhassine offrira des conseils précieux sur l’art de l’interprétation. Ces ateliers représentent une opportunité d’acquérir des informations et des astuces partagées par des professionnels, permettant aux participants de perfectionner leurs compétences artistiques en s’inspirant des meilleurs dans le domaine. De plus, le festival rendra hommage à des figures emblématiques du théâtre algérien, soulignant ainsi l’importance de préserver et de célébrer notre patrimoine culturel, ainsi que la nécessité de soutenir et de valoriser les artistes qui contribuent à sa richesse.

En conclusion, cet événement s’annonce comme le rendez-vous incontournable du calendrier culturel algérien. En rendant hommage à l’un des piliers du théâtre algérien tout en offrant une plateforme dynamique aux talents émergents, le festival promet une célébration extraordinaire de la famille théâtrale à l’échelle du pays. Du 23 au 31 décembre 2023, ne manquez rien du festival pour vivre un moment enrichissant et célébrer le meilleur du théâtre algérien.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *