festival de la littérature

Festival de la littérature et du cinéma féminins à Saïda

La wilaya de Saïda prend son chapeau habituel d’hôte animateur :

Effectivement, la gent féminine a fait ses preuves dans le domaine littéraire et cinématographique à l’échelle nationale et au-delà sur tous envers la culture féminine sous différentes formes.

Par conséquent, le festival de la littérature et du cinéma arrive dans sa nouvelle édition pour souligner cet épanouissement.

Ce contexte va donc animer l’événement, sous l’aimable parrainage du ministère de la culture.

L’organisation vise les exploits et l’expertise que la conception de contenu a reçue, surtout ceux des femmes algériennes.

La culture féminine actuelle sculptée par la génération d’or se déploie encore sous toute sa splendeur. Le festival de la littérature souligne ceci :

Suite à l’indéniable succès qu’ont connu les œuvres littéraires de nombreuses romancières et cinéastes algériennes, les nouveaux talents s’intensifient.

Citons par exemple Assia Djebar et Maïssa Bey, les célèbres femmes de lettres et l’un des aces de la plume féminine.

Les écrits de ces dernières occupent un taux important de places aux expositions, comme SILA par exemple.

D’autre part, l’art de cinématographie a connu la contribution de la femme avec la cinéaste et réalisatrice Nadia Labidi.

Les exploits de cette dernière ont été couronnés avec sa nomination en tant que ministre de la culture (2014/2015).

La propagation continue à l’échelle internationale alimente la culture féminine algérienne, et enrichit ainsi le festival de la littérature et du cinéma :

En plus , nous avons pu voir Ahlam Mosteghanemi se frayer un chemin bien tracé dans les deux branches.

Surtout avec son remarquable roman « Mémoire de la Chair », mais aussi sa reproduction télévisée.

Pour clarifier, cette dernière fait sujette d’une réalisation collaborative algérienne et syrienne, en plus d’une propulsion tunisienne.

Les spectateurs et les lecteurs sont donc de multiples pays, c’est certainement un excellent carburant pour l’événement.

Le cinéma féminins réserve un programme riche et interactif à ses invités, pour honorer et gratifier la plume de la femme :

Prévu pour toute la période qui s’étend du 28 septembre au 2 octobre de l’année courante.

Le festival de la littérature s’annonce donc palpitant. Des activités diverses et constructives sont à voir durant les festivités, pour les professionnels du domaine en plus des intéressés.

  • Des projections de films produits dans le cadre de cinématographie algérienne, mais aussi des reproductions télévisées de collaboration inter-cultures. Après cela, l’ensemble de la présence de l’événement va participer à des débats constructifs au sujet de la séance filmée.
  • Des pièces théâtrales variées, ensuite une mise à niveau par un ensemble d’ateliers et de formations au profit des novices.
  • Des conférences et des vulgarisations autour des exploits récents de la culture féminine, donc une meilleure insertion dans le futur.
  • Et plus de surprises encore!

C’est une occasion pour voir la littérature et le cinéma se compléter, mais aussi le rôle de la femme dedans.

Certainement très promettant, vu que cette opportunité est gratuite en plus d’être générique.

Soyez donc au rendez-vous pour le festival de la littérature et du cinéma féminins!

>
Donec leo. ultricies ante. libero ut Retour haut de page