Dernières Nouvelles

Célébration du Yennayer 2974 : Un Voyage à Travers l’Histoire et la Culture

Célébration du Yennayer 2974 : Un Voyage à Travers l’Histoire et la Culture

Le Yennayer 2974, également connu sous le nom du Nouvel An amazigh, constitue une célébration d’une grande importance culturelle pour les Berbères. La place centrale de Tamazight dans l’identité nationale illustre clairement la volonté du comité d’organisation relevant du Haut-commissariat à l’amazighité (HCA). Cette mise en avant de son importance s’exprime à travers la 4ᵉ édition du Prix du président de la République dédié à la littérature et à la langue amazighes.

Tamazight, comme l’a souligné M. Assad, dénote une “forte volonté de parachever le processus de réhabilitation de Tamazight”. Cette langue s’inscrit parmi les “constantes de l’identité nationale et de la cohésion sociale”, dépassant ainsi son rôle strictement linguistique. Ces idées ont été discutées lors d’une conférence de presse à la Radio Algérienne, organisée au Centre culturel Aissa-Messaoudi.

Célébration du Nouvel An berbère 2024 (Yennayer 2974) entre fête et tradition :

Les origines de Yennayer remontent à l’Antiquité, où il est célébré du 12 au 14 janvier selon les régions. La date correspondant au premier jour de janvier du calendrier julien. Symbolisant à la fois le renouveau de la nature et le commencement d’une nouvelle année, l’esprit festif de cet événement rassemble les Berbères à travers le monde, malgré quelques divergences sur la date précise.

Plus précisément, c’est Ammar Negadi qui, en 1980, a initié l’établissement d’un calendrier berbère. Ce dernier repose sur un événement majeur de l’histoire du peuple amazigh, un fait historique indéniable devenu le point de référence du calendrier. Il a choisi l’an 950 avant Jésus-Christ, correspondant à la période où le roi berbère Sheshonq Iᵉʳ, intronisé pharaon d’Égypte, a fondé la XXIIe dynastie, qui a gouverné l’Égypte jusqu’en 715 av. J.-C. d’après Wikipédia.

Traditions berbères et festivités du Nouvel An Amazigh : les Origines et les fondements

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est crucial de souligner que les points qui vont suivre ne peuvent être ni affirmés ni confirmés de manière catégorique, la plupart d’entre eux ayant été transmis oralement. Ils reposent sur un ensemble de croyances et de pratiques culturelles qui reflètent l’identité et le patrimoine berbères. Ces éléments comprennent notamment :

  • La conviction en un cycle annuel de la nature, marqué par une période de renouvellement et de régénération à travers les changements de saison. Pour les Berbères, la nature est perçue comme un être vivant méritant respect, symbolisant l’opportunité d’inaugurer une nouvelle année et de se préparer à la renaissance de la nature.
  • Le culte des ancêtres, considérés comme les bienveillants gardiens (iεssasen) de la communauté, demeure profondément enraciné chez les Berbères. La conviction qu’ils veillent toujours sur leurs descendants fait de cette période une occasion propice pour se remémorer leurs aïeux et solliciter leurs bénédictions pour la nouvelle année.
  • Venez fêter le Nouvel An berbère chez nous : Effectivement, la mise en avant de la famille et de la communauté représente des valeurs essentielles ancrées dans la culture algérienne, dépassant ainsi le seul cadre kabyle.
  • Une célébration empreinte de partage et de tradition : l’opportunité pour les familles et les amis de se rassembler autour d’un festin copieux. Les mets traditionnels incluent notamment le couscous, le tajine et le msemen.

CÉLÉBRATIONS À TRAVERS LE PAYS : UNE FESTIVITÉ CÉLÉBRANT LA DIVERSITÉ AU TRAVERS DE PLUSIEURS ÉVÉNEMENTS.

En premier lieu, une exposition mettra en avant les publications dédiées à la culture et à la langue amazighes. De plus, une présentation d’œuvres artisanales traditionnelles soutiendra les artisans locaux, mettant en lumière leur contribution à la richesse de la culture amazighe. En complément, plusieurs conférences thématiques seront organisées pour Yennayer 2974, abordant des sujets tels que “Approche de l’Identité Linguistique”, “Unité vs Pluralité” et “Yennayer : Dimensions Historiques et Culturelles de l’Identité Algérienne”. Des sessions éducatives sur la signification de ce jour seront également prévues dans les écoles primaires.

Les festivités se poursuivent avec l’inauguration du “Marché de Yennayer” à la Grande Poste d’Alger, accompagnée d’ateliers sur la toponymie et le rôle crucial de la traduction dans la diffusion des œuvres littéraires et culturelles. En clôture, la remise du prestigieux Prix du président de la République dédié à la littérature et à la langue amazighes.

“Cette journée a le pouvoir de nous réunir tous, indépendamment de nos origines ou de nos convictions. Elle offre l’opportunité de se rassembler et de célébrer notre culture partagée.”

Pour ceux d’entre vous qui l’auraient manqué, un concert exceptionnel du grand chanteur kabyle Lounis Aït Menguellet est prévu le 12 janvier à 15:00 à la Coupole d’Alger dans le cadre de Yennayer 2974.

N’oublions pas de mentionner la 13ᵉ édition de Yennayer di Tassala, prévue par Tassala Village Eco-touristique les 12 ou 13 janvier 2024 à 15:00 au village Taghzout, commune de la wilaya de Bouira. Pour vous inscrire et participer à l’exposition Tasala, veuillez contacter le numéro 0668023225 avant la date limite du 10 janvier 2024.

En somme, Dans l’ensemble, Yennayer 2974 représente une célébration de l’identité amazighe à travers ses dimensions culturelles, historiques et linguistiques. C’est une opportunité pour tous les Algériens de se rassembler et de célébrer leur riche patrimoine. Espérons que cette année apportera encore plus de reconnaissance et d’appréciation pour la culture amazighe.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *